Les Jus de la Terre (Jus et Smoothies)

Les Jus de la Terre                       (Jus et Smoothies)

Secrets de Famille

 

 

Une fois n'est pas coutume, nous allons assister à une cousinade. En effet, le céleri-branche (Apium graveolens var. dulce) et le céleri-rave (Apium graveolens var. rapaceum) sont cousins voire presque frères et ils seront les ingrédients principaux de ce jus vert.

Pour information, les tiges du céleri-rave, que j'ai testées en jus, sont peu utilisables car leur goût est très prononcé et assez âcre. Il faudrait en mettre une quantité moindre mais sans retrouver la saveur agréable de son cousin.

 

 C'est en parcourant le blog "Le Bon Jus" de Catherine Nivez, que cette idée d'association m'est venue. Ce qui suit est l'adaptation de son Jus de Noël. Je vous conseille vivement de parcourir son blog, très inspirant à plusieurs niveaux. Mais pour l'instant, il est temps de faire tourner l'extracteur.

 

 

JusCéleri1RED.jpg

 

 

 

 

Ingrédients 

(pour 2 à 4 verres ou personnes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 1 gros céleri-rave (un peu moins de 600g net),
  • Tiges de céleri-branche vert, feuilles partiellement conservées (environ 160g),
  • 1/2 concombre (200g) ou 1 grosse laitue de type Rougette  (300 à 400g) quand les concombres ne sont plus de saison,
  • 1/2 laitue (200g) en complément du concombre,
  • 1 poire de variété Alexandrine (200g),
  • 1 petite pomme bicolore du Jardin Préservé de Layat (90g),
  • 1 citron (100g),
  • Deux tranches de gingembre-racine (20g).

 

 

 

NB: Les quantités sont signalées à titre indicatif. Vous pouvez très bien les modifier suivant vos envies. En hiver, la salade remplacera complètement le concombre. Si vous voulez un breuvage plus sucré, remplacez la pomme par une seconde poire et inversement. Bref, innovez, testez et faites-vous surtout plaisir.

 

 JusCeleri2RED.jpg

 

 

 

 

 

Mode Opératoire

(extracteur horizontal)

 

 

Découper les ingrédients lavés dans le sens de la longueur quand cela est possible.

Éplucher le céleri-rave et une partie du citron si nécessaire.

Laisser la peau des autres produits (attention, ils doivent être bio ou issus d'un jardin sans traitements).

Inutile de découper les tiges du céleri-branche.

Passer les ingrédients à l'extracteur un par un pour éviter les bourrages.

Terminer par des aliments un peu croquants pour nettoyer l'appareil (céleri-branche par exemple).

Filtrer si nécessaire.

 

 

 

 

 

 

Finalement, quel goût ça a ?

 

 

C'est une question légitime et vous avez bien raison. Je n'ai réalisé ce jus que trois fois. J'aime bien diversifier mes jus pour éviter de surcharger mon organisme en certaines substances. Ma deuxième tentative fut un fiasco. En effet, moins de céleri-rave, plus de céleri-branche, conservation des feuilles et me voilà avec un jus trop fort, buvable mais pas compatible avec tous les palais. Pour pallier à cela, je me replonge dans la recette initiale (merci Catherine !) et cette fois, ça a marché. Et j'ai obtenu presque un litre de jus !

 

 

JusCeleri4RED.jpg

 

 

 

Dès la première bouchée, le goût de céleri est présent mais on perçoit vite le juste équilibre entre la puissance des apiacées et la douceur des autres ingrédients. La poire, la pomme  et le concombre tempèrent le tout alors que la laitue apporte son côté aqueux. Le citron et le gingembre fournissent des notes piquantes. En fin de dégustation, un peu de chaleur apparait en bouche pour plus de confort.

 

 

 

 Un peu de nutrition ...

 

 

Ce jus contient une quantité non négligeable de micronutriments et les principaux sont :

 

  • des vitamines : bêta-carotène (précurseur de la vitamine A), vitamine K, vitamine C, folates, vitamine B6 ...
  • des minéraux majeurs : phosphore, potassium, magnésium, sodium
  • des oligo-éléments : cuivre, manganèse
  • des antioxydants

 

 

Savez-vous que le céleri contient des composés particuliers ?JusCeleri3.jpg

 

  • des phtalides (lactone) jouant un rôle de draineur hépatique et rénal
  • de l'apiuman (polysaccharide pectique) aux propriétés anti-ulcéreuses

 

 

Par prudence ne négligez pas l'apport en sel de ce jus (jusqu'à 1.8g/L de NaCl ) si vous suivez une diète hyposodée (stricte ou large) même si ici, il s'agit de sel organique contrairement au sel de table.

N'abusez pas de ce jus aussi si vous souffrez d'un dérèglement thyroïdien.

 

 

De la mesure en toute chose disait Horace !

 

 

 

La recette initiale se trouve sur le Blog de Catherine Nivez

Le Bon Jus

 

 

 

 

 


 



17/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres